• Facebook
  • Instagram
  • YouTube

© OFM Conventuels Narbonne - Tous droits réservés.

Lazare viens dehors! (Jean 11)

Mis à jour : 8 avril 2019



Chaque fois que nous nous enfermons dans nos manières de voir, de ressentir, comme si nous étions la norme de ce qui doit se faire ou non, nous sommes malades de la maladie mortifère de Lazare.


Rassurons-nous, il ne s'agit pas de renoncer à nos convictions les plus profondes (c'est-à-dire les plus fondées) mais au contraire de les confronter à la réalité d'une part, à la nouveauté d'autre part.


C'est là toute la grâce de la résurrection de Lazare : celle de franchir l'épreuve de la rupture (ces petites morts qui nous enchaînent au quotidien) tout en vivant des résurrections qui en appellent d'autres et surtout la définitive : la Résurrection avec un grand "R".

Vous avez repéré le jeu de mot : car c'est au grand air que Jésus appelle son ami (selon sa propre expression). "Lazare viens dehors!" dit-il d'une voix forte. Sors de tes recroquevillements, de tes habitudes sécuritaires. Viens à la Vie, la vraie ! Respire ta vie à pleins poumons ! Et Celui qui t'y invite c'est Jésus.


Pour les catéchumènes, cette injonction signifie l'appel de la liberté. C'est tout le sens du "scrutin" qu'ils vivent dimanche. Être vraiment libre avec Jésus. Être libéré des liens qui empêchent d'aimer.


Le Christ demande aux gardiens de la tombe : "déliez-le." Cela veut dire : "sois libre" et sois pour les autres la source de leur propre liberté. C'est toi qui décides, et non ta boîte mail ou ton réseau en appuyant sur le bouton de l'ordinateur ou du téléphone. Lèves les yeux et parles avec ceux qui sont à table avec toi, regardes le ciel bleu et la nature qui fleurit en ces jours de printemps. Bénis Dieu pou ta liberté.


Le Seigneur nous demande de sortir, d'aérer notre intérieur pour lui enlever toute odeur de renfermé, de moisi, de tout ce qui gâte la joie qu'il veut nous offrir. Sortir de notre quant-à-soi sinon au bout de quatre jours nous sentons déjà.


Allez, il reste quelques jours avant la Passion pour enlever les trafics de notre temple intérieur, pour purifier notre avidité et la changer en générosité, pour accompagner Jésus dans la liesse alors qu'il entre dans la cité sainte, pour partager le pain avec lui au soir de la Cène et veiller au jardin du reposoir.


Tu veux porter du fruit même hors-saison : aimes vraiment et lorsque c'est trop compliqué et que tu es tenté de fermer la porte à double tour pour ne plus être dérangé, entends l'appel qui vient d'au delà de toi-même : "Lazare, viens dehors!"


frère Bernard-Marie Cerles.


#carême2019 #carême #méditation #frBernardMarieCerles

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Google+ Icon
  • Black YouTube Icon
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube