• Facebook
  • Instagram
  • YouTube

© OFM Conventuels Narbonne - Tous droits réservés.

le docteur séraphique



De son nom de naissance, Bonaventure de Bagnoregio en Toscane, s'appelait : Jean Fidenza. La ville qui l'a vue naître a été très touchée par divers séisme et sa maison paternelle n'existe plus. Fils de médecin, il fut guéri d'une grave maladie quand sa mère fit un vœu à saint François qui venait d'être canonisé mais la légende qu'il évoque lui-même ses écrits veut que plus tôt, saint François en visite dans sa maison aura souhaité "Bonne Chance!" (Bonaventura en italien) à l'enfant.


On l'envoie étudier les lettres et les arts à l'Université de Paris. C'est là que, impressionné par l'exemple de l'un de ses maîtres, il entre chez les frères mineurs, à 22 ans, prenant le nom de Bonaventure. Il gravit sans peine le cursus des études théologiques et commence à enseigner de 1248 à 1257.


En 1257, il est élu ministre général de l'Ordre. Il a fort à faire pour maintenir l'unité de cet Ordre devenu si grand, car il n'est pas simple de faire suivre à 35.000 frères la règle de vie élaborée par saint François pour quelques disciples. Des aménagements s'imposent. Mais il sait allier la fermeté dans l'autorité et la compréhension à l'égard de tous ses frères, tout en demeurant d'une affectueuse humilité avec tous. Il réuni donc à Narbonne un chapitre général de l'Ordre encore naissant en 1260, C'est de là que sera promulguée la biographie officielle de saint François (Legenda Major) et les premières Constitutions de l'Ordre, les "Constitiones Narbonnensis" .


En plus de sa charge, il mène de front une vie de prédicateur, d'enseignant et d'écrivain. Il se voit confier par le Pape des missions diplomatiques, en particulier pour le rapprochement avec l'Église grecque (c'est à dire l'orthodoxie). En 1273, le pape Grégoire X le crée cardinal et le charge de préparer un second concile de Lyon. C'est dans cette ville que frère Bonaventure meurt en plein concile. Le Pape Sixte-Quint en a fait un docteur de l'Église en 1587, on lui donne alors le titre de "docteur séraphique" pour son rapport avec St François qui porte ce même vocable en raison du Séraphin qui lui imprima les stigmates.


Un des ouvrages les plus important qu'il ait écrit s'intitule: "l'Itinéraire de l'âme vers Dieu" dont la trame s'étends sur les sept jours de la création et consiste à soulever les ailes fermées d'un Séraphin afin d'en dévoiler les étapes : C'est un chemin de discernement qui part de la contemplation des œuvres de Dieu dans la création pour conduire l'âme à la contemplation des réalités divines qui s'accomplit le septième et dernier jour. De la conversion à l'illumination, et de l'illumination à la communion intime avec Dieu, saint Bonaventure, que nous fêtons le 15 juillet, nous est un maître de discernement pour notre vie spirituelle.


frère Bernard-Marie Cerles,

Frère mineur Conventuel (Narbonne).

Auteur de "Si tu cherches...Antoine de Padoue" paru aux éditions franciscaines en mai 2007.

Collabore à l'écriture d'articles dans le mensuel "Le Messager de Saint Antoine".

Anime l'émission "Célébrons dimanche" chaque semaine sur RCF Pays d'Aude.




#Bonaventure #docteurséraphique #MinistreGénéral #LegendaMajor #ConstitutionsDeNarbonne #BernardMarieCerles #OFMconventuels



  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Google+ Icon
  • Black YouTube Icon
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube